Un peu de tendresse

Rédigé par Jessica Aucun commentaire
Classé dans : Souvenirs Mots clés : Girls, expérience, lesbianisme
Il y a deux ans, j'étais pour des raisons professionnelles très souvent en relation téléphonique avec la standardiste d'un de mes patrons/clients, et j'adorais l'entendre, elle avait une voix chaude qui me faisait frémir. En plus, on s'entendait bien, ce qui aide grandement pour le téléphone. Et ce qui ne gâche rien, je la trouvais fort jolie, à croquer même.
Un jour, j'ai dû me déplacer dans cette entreprise et comme à mon habitude je suis arrivée en avance au rendez-vous (je déteste être en retard), j'en ai profité pour pouvoir parler un peu avec Elodie (c'est son prénom, vous l'aurez deviné) et outre le plaisir de sa voix, il y avait sont regard lumineux de superbe brune aux yeux bleus.
Mon rendez-vous se passe et en partant, je propose à Elodie que nous allions prendre un verre en copines un jour ou l'autre afin de parler d'autre chose que du travail. Elle accepte et nous nous fixons rendez-vous dans un petit bar sympa qu'elle connait pour le vendredi suivant.

Vendredi suivant...

A l'heure dite, enfin un peu en avance, nous nous sommes retrouvées toutes les deux devant un verre, et nous avons commencé à discuter comme de vieilles amies, le courant passait très bien entre nous, confirmant les impressions que j'avais eues lors de nos échanges précédents. Elle m'a raconté ses malheurs: son homme l'avait quitté du jour au lendemain, la laissant seule avec son fils de 5 ans (sauf un week-end sur deux), elle était vraiment au fond du fond et avait besoin d'une personne à qui se confier.
Emue par ses histoires, je l'ai serrée fort contre moi, puis je lui ai tenue la main longuement pendant que nous continuions à discuter. La soirée a été très agréable, et nous nous sommes quittées tardivement après que je l'ai invitée à nous refaire une soirée entre filles, mais chez moi pour qu'on puisse noyer son chagrin.

15 jours plus tard

Elodie est venue chez moi, j'avais préparé un apéritif dînatoire afin que nous n'ayons pas de contraintes de four à surveiller ou autre désagrément culinaire. Tranquillement installées dans le salon, nous avons beaucoup discuté et pas mal bu, la conversation s'est égarée, je pense que c'est pendant le passage "ces mecs, tous des cons" que l'on a abordé ma bisexualité, et le lesbianisme de manière générale. Et là, j'apprends une chose qui m'a estomaquée: elle n'a jamais embrassé une fille !
Je me suis tournée vers elle et ait posé mes lèvres sur les siennes, elle a d'abord timidement répondu puis s'est laissée embrasser. Nous sommes restées enlacées un petit moment et j'ai finalement rompu le silence: "Au moins une expérience de faite, la soirée n'est pas perdue". Et je me suis excusée d'avoir plus ou moins abusé du fait que nous étions plutôt alcoolisées, ce à quoi elle a répondu que je n'avais pas à m'excuser car c'était très agréable.

Nous avons continué à papoter tranquillement, tout en sirotant nos verres, jusqu'au moment où il s'est fait très tard. J'ai conduit Elodie à ma chambre pour qu'elle puisse se coucher, et j'ai récupéré mes affaires pour aller m'installer sur le canapé. L'avantage d'être petite, c'est qu'on peut être bien installée sur un simple canapé. Elodie m'a retenue en me disant qu'elle avait honte de me "voler" mon lit et qu'il semblait assez grand pour qu'on y dorme toutes les deux.
Nous nous sommes donc couchées, enfin plutôt lovées l'une contre l'autre, pour sombrer dans les bars de Morphée.

Tardivement le matin, j'ai été réveillée par un doux baiser d'Elodie qui s'est transformé en un long et langoureux french-kiss. Elodie m'a alors dit "là, je ne suis pas ivre". Nous avons finalement passé un très bon samedi à nous découvrir mutuellement.

Pendant quelques mois, nous avons été ensemble tous les 15 jours lorsqu'elle n'avait pas son fils, puis elle a décidé de changer de région pour s'éloigner de son ex et des souvenirs qui l'accompagnaient. C'était effectivement le mieux pour elle, et heureusement elle revient parfois dans la région et nous avons des moments à nous.

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot sqwh6b4y ?

Fil RSS des commentaires de cet article